Retour à l'islam

A la reconquête de l'identité islamique authentique et décomplexée !

lundi 27 avril 2009

La lapidation dans l'islam

bismi_lah


La lapidation dans l'islam


lapidation_2De nombreux hadîth (qui correspondent aux paroles, aux actes, au consentement implicite, et au portrait moral et physique du Prophète) parlent de la lapidation. Bon nombre d’entre eux sont « muttafaq ‘alaïhi » (que s’accordent à authentifier el Bukhârî et Muslim). Je ne sais pas ce que cela signifie à vos yeux, mais pour la majorité des adeptes de « l’islâm sounnite », cela représente le plus haut degré d’authentification qui soi après le Livre d’Allâh. [1]

Il y a notamment la fameuse histoire de Mâ’iz ibn Mâlik el-Aslamî qui implora à quatre reprises au Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) d’appliquer sur lui la loi d’Allâh. À chaque fois, le plus clément des hommes (sallallahu ’alayhi wa sallam) se détournait de lui, et se demanda même s’il était sain d’esprit. Mais, la foi et le repentir de Mâ’iz étaient tellement grands qu’il insista sans relâche jusqu’à ce que le Prophète se plie à sa volonté. Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) reprocha même aux Compagnons de l’avoir suivi pour en finir avec lui, alors qu’il cherchait à s’enfuir au cours de l’exécution. [2] Une version chez Muslim précise que son repentir fut tellement sincère qu’il aurait suffi à une communauté entière. [3]

Il y a également l’histoire émouvante de la femme de la tribu de juhaïna, connue sous le nom de ghâmidiya. Celle-ci vint voir le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) alors qu’elle était enceinte et lui demanda de la purifier. Ce dernier la renvoya et lui suggéra de revenir après l’accouchement, ce qu’elle fit. Cependant, il la renvoya à nouveau et lui suggéra de revenir après le sevrage du nouveau-né, ce qu’elle fit. Il voulut la renvoyer encore, mais elle revint avec son enfant qui tenait un morceau de pain dans la main pour lui faire comprendre qu’il n’avait plus besoin du sein maternel. C’est alors que la sentence lui fut appliquée. Après l’événement, le Prophète jura que si son repentir avait été distribué sur soixante-dix habitants de Médine, il leur aurait suffi. [4] En cela, l’évènement n’est pas tragique. Il est, tout au plus, dramatique. En regard de sa finalité, c’est un évènement heureux, et c’est d’ailleurs l’essentiel. Cette brave femme, dont le courage n’a rien à envier à beaucoup d’hommes, fut promise au Paradis.

En outre, rien n’indique dans ces deux histoires que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) était en désaccord avec ce châtiment ou qu’il s’opposait à ce châtiment. Je ne sais pas si vous pesez bien vos paroles, mais pour votre défense, il me semble que vous confondez entre deux choses : entre les lois universelles (el-Irâda el-kawniyyah) et les lois textuelles d’Allâh (el-Irâda e-shar’iyyah). Qu’un homme puisse avoir de la compassion envers celui ou celle qui subit une peine, ou même éprouver une certaine répulsion envers celle-ci est tout à fait naturel. Cependant, cela ne doit pas empêcher d’appliquer la loi avec rigueur. Lorsque le v. 2 de la s. la lumière, condamne tout sentiment de compassion qui pourrait faire obstacle à la sentence, cela ne signifie pas qu’il veut faire de nous des brutes. Concevez la nuance. Il est certain que le Prophète est le plus sensible des hommes, mais au même moment il est le plus prompt à se soumettre au Décret divin qui décèle des sagesses innombrables. Les apparences sont souvent trompeuses, sans compter que le Très-Haut éprouve la fidélité des hommes en leur imposant des peines difficiles à appliquer… wa Allâh A’lâm !

L’anecdote la plus éloquente sur le sujet est celle des deux bédouins qui se présentèrent au Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) afin qu’il tranche entre eux sur une affaire d’adultère dans laquelle étaient impliqués le fils de l’un et la femme de l’autre. L’un d’eux, qui semblait plus cultivé, pria au Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) de juger entre eux par le Livre d’Allâh. « Je vais juger entre vous par le Livre d’Allâh, répondit-il » Il ordonna ensuite de fouetter le coupable qui n’était pas marié et de l’expulser un an, en sachant qu’il n’est pas fait mention de la sanction d’expulsion dans le Coran. Quant à la femme, elle avoua son crime et fut lapidée. [5]

Ibn Hajar el-‘Asqalânî et e-Nawawî avant lui, pour ne citer qu’eux, relèvent que la lapidation est légitimée à l’unanimité des savants musulmans. Ainsi, votre position rejoint celle de certains kharijites et mu’tazilites (qui retrouvent à notre époque leurs heures de gloire par le biais des néo-rationalistes, à la grande joie des orientalistes !) qui ne reconnaissent pas son statut sous prétexte que le Coran n’en fait pas mention. [6] Tiens, comme les jours se ressemblent ! Est-ce un hasard… Ainsi, la loi prévoit la lapidation pour l’homme ou la femme marié et la peine du fouet pour l’homme ou la femme célibataire. [7] Je ne veux pas ici nourrir les débats entre les savants sur certains détails, mais il faut savoir en gros que la lapidation est établie par le Coran, la Sounnah du prophète, celle des quatre khalifes et le consensus des savants musulmans.

Le Calife ‘Oumar était un inspiré. Il donne l’impression de s’adresser à vous lorsqu’il dit du haut de son minbar : « Allâh envoya Mohammed en toute vérité. Il lui a révélé notamment le Verset de la lapidation. Nous l’avons lu et bien assimilé. Nous avons également appliqué la lapidation après sa mort. J’ai bien peur qu’avec le temps quelqu’un dise : « Nous ne trouvons pas la lapidation dans le Livre d’Allâh », et qu’il s’égare ainsi pour avoir délaissé un commandement révélé par Allâh. La lapidation est une vérité dans le Livre d’Allah le Très-Haut contre l’homme ou la femme marié qui a commis l’adultère ; à condition d’en apporter la preuve ou qu’il y ait eu une grossesse ou un aveu. » [8] Voici le Verset dont l’énoncé fut abrogé et que rapportent certaines annales suspectes [9] : (L’homme âgé ou la femme âgée lapidez-les jusqu’à ce que mort s’ensuive). [10] Selon une autre hypothèse, qui ne va vraiment dans le sens de votre thèse, la sentence n’est pas explicitement évoquée dans le Coran, qui nous commande toutefois d’obéir à celui sur lequel il fut révélé. [11] Le quatrième Calife, pour sa part, avait bien compris la chose. C’est pourquoi il fit fouetter une femme adultère un jeudi, et lapider un vendredi. Lorsqu’il dut s’expliquer sur la chose, il confia qu’elle fut fouettée selon le Livre d’Allâh et lapidée selon la Sounnah du Messager d’Allâh. [12]

Ensuite, vous dites : « La Sourate « les femmes » (Sourate 4, Verset 15) prévoit qu’une femme convaincue d’adultère soit « enfermée dans une maison jusqu’à sa mort, à moins que Dieu ne lui offre un moyen de salut ». Cependant, la Révélation s’est déroulée sur 23 ans. Des Versets plus précis sur cette question de l’adultère par exemple sont venus après celui compris dans la Sourate des femmes (qui prévoit l’enfermement ; NDLR). L’inscription dans le temps de la Révélation à permis de développer ce que les savants musulmans appellent « la science de l’abrogation ». Ainsi, la recommandation de l’enfermement a été abrogée par un Verset de la Sourate de la lumière qui recommande de châtier les adultères par le fouet. Lorsqu’il a reçu ce Verset, le Prophète a dit « voilà l’issue offerte par Dieu aux femmes adultères dans la Sourate plus ancienne ».

Il y a plusieurs remarques à faire sur ce passage. La première qui vient à l’esprit, c’est qu’apparemment, vous n’êtes pas offusqué par l’enfermement de la femme convaincue d’adultère jusqu’à sa mort et par la peine de fouet puisque le Coran en parle. N’avez-vous pas peur de choquer ainsi les Occidentaux ? En revanche, comme nous le verrons plus loin, vous ne faites pas la différence entre les peines corporelles prescrites par le Coran et celles qui y sont inexistantes en leur apposant sans distinction un « non » catégorique. Vous êtes en effet : « personnellement opposé à l’application aujourd’hui des peines corporelles, du fouet à la lapidation en passant par l’ablation des membres, etc. » Alors pourquoi toute cette polémique sur la légitimité de la lapidation en regard des textes scripturaires de l’Islam.

Autre remarque, la plupart des textes que les dissidents à la Révélation utilisent en leur faveur se retournent contre eux. [13] C’est normal, me direz-vous, car, comme nous l’avons souligné auparavant, les égarés de toutes confessions, s’appuient généralement sur des arguments ambigus au détriment des arguments formels, trahissant ainsi qu’ils sont plus animés par les passions que par la recherche de la vérité. [14] Ce manque de bonne foi ou, pour le moins, ce manque de rigueur les fait sombrer dans les contradictions les plus aberrantes. Ainsi, ici vous donnez foi aux paroles du Prophète qui prévient que le v. 4 de la sourate les femmes est abrogé, alors que le hadîth sur le sujet est simplement rapporté par Muslim. [15] En revanche, vous ne donnez pas foi à plusieurs hadîth que s’accordent à rapporter el Bukhârî et Muslim et qui ne font qu’enrichir une loi existante ; ce qui en soi est plus concevable que l’abrogation d’une loi… c’est sans commentaire !

Pire, vous omettez de dire que l’issue offerte par Dieu aux femmes adultères ne porte pas uniquement sur l’abrogation du verset en question par le v. 2 de la sourate la lumière, et qui prescrit de châtier les adultères au fouet. Il s’agit également d’apporter une nouvelle loi disant qu’il faille lapider la femme adultère mariée. En cela, le v. 2 de la sourate la lumière, n’a pas pour vocation d’abroger un autre Verset. Il ne fait que spécifier que le fouet concerne la femme célibataire indépendamment de la femme mariée comme le souligne pertinemment Ibn Hajar. [16] Voilà ce que le hadîth en question révèle. Selon ‘Oubâda ibn e-Sâmit, le Messager d’Allâh a dit : « Prenez de moi, prenez de moi ! Allâh leur a offert une issue. Pour l’homme vierge avec la femme vierge, il est prévu cent coups de fouet et l’expulsion d’un an, et pour l’homme marié avec la femme mariée, cent coups de fouet et la lapidation. » Est-ce un manque de bonne foi ! Je n’en suis pas sûre, car certains manuscrits de sahîh Muslim ne font pas mention du passage en gras…


                                        

Notes

[1] Certains orientalistes ont vainement cherché à dénigrer la valeur historique du corpus des hadîth, mais Allâh n’entend que préserver sa religion, comme le formule le Verset : Certes, Nous avons descendu le Rappel, et il Nous incombe de le garder [el-hijr ; 9].

[2] Ce hadîth est rapporté par el Bukhârî (6815, 6825) et Muslim (4396). Cette histoire prouve que la lapidation ne s’applique pas uniquement sur les femmes, contrairement à ce que laissent entendre les détracteurs de la dernière religion révélée aux hommes.

[3] Rapporté par Muslim (4406).

[4] Rapporté par Muslim (4408).

[5] Rapporté par el Bukhârî (6827, 6828) et Muslim (4410).

[6] Voir : sharh sahîh Muslim d’e-Nawawî (11/189) et Fath el-Bârî (15/602).

[7] Certains font la distinction entre la fornication qui concerne l’homme ou la femme célibataire et l’adultère qui concerne l’homme ou la femme marié.

[8] Rapporté par el-Bukhârî (6830) et Muslim (4394).

[9] Voir e-sounan el-koubra de Nassâ-î (4/7156).

[10] Ce Verset aurait été intégré au départ dans la sourate les coalisés ; voir : sharh sahîh Muslim (11/192), Fath el-Bârî (15/635) et subûl e-salâm de San’ânî (7/108).

[11] Voir : Fath el-Bârî (15/635).

[12] Voir : Fath el-Bârî (15/605-606) ; cette annale est en partie rapportée par el Bukhârî (6812) ; elle est également rapportée par e-Daraqutnî (3/123-124) et e-Nassâ-î dans e-sunan el-koubra (4/269-270).

[13] Voir : el-Jawâb e-Sahîh li man baddala din el-Massîh (1/104-105).

[14] Voir notamment : El-Jawâb e-Sahîh li man baddala din el-Massîh (2/710) et majmû’ el fatâwa (3/62-63).

[15] Voir : Muslim (4390, 4391, 3392).

[16] Voir : Fath el-Bârî (15/606-607).


Source : http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article528



Commentaires

    Salam W 3aleykoum

    Texte interressant meme si personnelement jai du mal a croire ou a reconnaitre la lapidation comme quelque choses de permis dans lislam car dans le Coran il est dit qu'Allah(swt) pardonne tous sauf le fait de Lui associer quelqu'un ou quelque choses donc ou est le pardon dans la lapidation?

    Salam w 3aleykoum

    Posté par zahra2, mardi 21 juillet 2009 à 19:32
  • LAPIDATION ET AUTRE

    Salamou Aleikoum. Personnellement, je suis contre la Lapidation, les amputations des membres, la pendaison etc. ALLAH (SWT) est le Seul Juge à la fin des temps. Quand je verrais des représentants des Pays Islamiques se comporter comme le Saint Prophète (SWS) et les Califes biens Guidés (PSE) avec modestie, des vertus morales, un mépris de l'ostentation et le luxe, et comme disait le Calife OMAR (PSL) : "Malheur aux dirigeants d'une communauté qui mange de la viande et donne à son peuple des os!", sûrement que je leur ferai confiance dans leurs jugements, qu'ils se justifient eux-mêmes d'abord, car ils sont aussi fautifs qu'un voleur, ou autre, ne sont pas aptes à juger car humains remplis de pêchés, et je dis souvent ; "Que celui qui n'a jamais pêché, jette la première pierre" (Issa) SWS. Les peuples musulmans sont déjà divisés à cause de leurs différends, datant de 1400 ans, au lieu de s'unir et former une grande puissance contre ceux qui leur font du tord. A force de couper des mains, nous n'avons que des handicapés! Que les dirigeants eux-mêmes montrent le bel exemple de l'Union Islamique, habitent dans des maisons modestes et vivent modestement, partagent leurs richesses avec des pauvres, montent une grande armée, sans avoir besoin des américains ou européens dans leur pays. Je suis révoltée de voir des vidéos montrant la guégerre que se font les sunnites et chiites, pour des faits passés,concernant le Califat au lieu de s'unir, par la faute de tous ces personnages, oulémas, rois, dirigeants, présidents musulmans, que les jeunes d'aujourd'hui continuent à perpétrer cette "haine" entre Sunnites et Chiites, sans compter les Sectes qui se propagent et changent même le "Coeur du Saint Coran" les Habaches exemple, où va donc notre religion? Au lieu d'avancer, nous reculons malheureusement, à cause de ce schisme, qui permet à des gens mal intentionnés de détourner d'autres de la vraie religion. Gardons intact les sages versets du Saint CORAN, mettons de côtés nos différents. Wa salam à tous.

    Posté par Sarah64, vendredi 21 août 2009 à 10:53
  • Hum Oui Interessant Seulement je fais confience a Dieu et pas a un quelconque associateur . Dieu Interdit le crime Le Coran Lui meme . Helas Ces Hommes qui affirme la Lapidation comme un acte envers Dieu Je m y oppose . Et je reste Musulman Je ne suis pas Islamophobe non Plus . L adultère est un peché Soit Comme un autre On serai effectivement etre touslapidé l H qui l est !

    Posté par Zied, vendredi 29 janvier 2010 à 21:56
  • IMPORTANT

    Bonjour,
    SI VOUS VOULEZ TELECHARGER GRATUITEMENT SAHIH BOUKHARIE ET MOUSLIM (ARABE/FRANCAIS)+LE CORAN+UNE TRES IMPORTANTE BANQUE DE DONNEES SUR L’ISLAM OU BIEN APPRENDRE L’ARABE ALORS FAITE UN TOUR SUR :
    http://boukharie.over-blog.com/
    VOUS VERREZ VOUS NE LE REGRETTERAI PAS
    BON SURF

    PS :
    FELICITATION POUR TON BLOG, PEUT TU RAJOUTER L’ADRESSE DU MIEN (BLOG) DANS LE TIEN SOUS FORME DE LIEN S’IL TE PLAIT ? JE TEN SERAI VRAIMENT TRES RECONNAISANT.

    Posté par ANGEG, mardi 16 février 2010 à 16:47
  • ???

    dans la religion chrétienne, il n'est question que de pardon ; nous avons aboli la peine de mort ; l'islam n'est que haine du non musulman, mort à tous ceux qui n'applique pas une "loi" qui n'a été écrite que par des humains d'un autre temps et que personne n'a fait évolué ; nous, on dit "dieu a créé l'homme à son image" et tout le destin de l'homme est d'arriver à rejoindre cette image de clémence, tolérance

    Posté par chuck, dimanche 5 juin 2011 à 22:41
  • ALLAH swt a rendu la vie sacrée ;nul na le droit d'oter la vie que pour les causes justes

    Posté par soumano, mercredi 28 septembre 2011 à 10:33
  • Salamou Aleikoum.allah et seul juges !!!!

    Posté par houssein, vendredi 14 octobre 2011 à 01:01
  • lapider

    puisque l'on t'explique que le prophète lui-méme a lapidé ,tu veux etre associateur en faisant des critiques

    Posté par omar, mardi 25 octobre 2011 à 00:42
  • As salam aleykûm ,c'est hajib de voir des prétendu musulman contredire Allah et son messager salallah wa 'aleyi wa salam, soubhanAllah Quel est la signification de musulman? Sa veux dire SOUMIE a Allah ! Quel est la signification de islam? Sa veux dire ce SOUMETTRE a Allah! Craigniez Allah arrêtaient la rébellion le saint cor'n nous a t'il pas dit ? 'Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident. " (33:36) le saint cor'n nous a t'il pas dit ?
    Ô vous qui croyez ! Obéissez à Allah et à Son messager et ne vous détournez pas de lui quand vous l'entendez (parler). Et ne soyez pas comme ceux qui disent: ‹Nous avons entendu ›, alors qu'ils n'entendent pas. " (8:20-21)
    et pour complémenter ce que dit le frere dans l'article(Les apparences sont souvent trompeuses, sans compter que le Très-Haut éprouve la fidélité des hommes en leur imposant des peines difficiles à appliquer… wa Allâh A’lâm !) Allah dit:
    "... il se peut que vous ayez de l' aversion pour une chose alors qu' elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu' elle vous est mauvaise. C' est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.» (Coran,2: 216).

    sr ceux l'article est machaAllah ;barakAllahou fik
    as salam aleykûm

    Posté par hedy, mardi 6 décembre 2011 à 10:39
  • mort aux rats

    A MORT L ISLAM

    Posté par Adi, vendredi 17 août 2012 à 00:56
  • Itaqullah

    Il ne faut pas oublier que la lapidation est une purification.
    Dieu est seul juge OUI mais le jugement dont Il nous parle est al qiyama.
    J'avoue que j'aurais du mal a lapider quelqu'un mais je ne le rejette pas pour autant.
    Avez vous déjà été trompé dans quel état avez vous été.
    Vous vous êtes marié devant Allah avec un contrat et vous avez rompu ce contrat en commettant l'adultère.
    Personnellement je préfère être lapider ici bas et être purifier insha Allah pour cette faute que d'être juger al qiyama et rajouter cette lourde faute dans ma balance. wa Allahou a'lam.

    PS: ceux qui parle de faire évoluer la religion n'ont pas compris que c'est comme ça que les autre religions sont tombé dans l'égarement.

    Posté par YohsayfAllah, lundi 10 septembre 2012 à 12:55
  • Pourquoi cet obsession du s....?

    une religion ce n'est pas que des pratiques c'est aussi une idéologie, un système d'idée.
    les musulmans du monde aujourd'hui sont choqués par la lapidation. Ils ne l'auraient pas été a une autre époque et dans d'autre lieu.
    c'est comme pour l'esclavage, le sexe et la prostituions d'esclave, l'amputation.
    En effet, aujourd'hui c'est l’idéologie chrétienne qui s'est infiltré dans les esprits des musulmans, mais ils ne s'en rendent pas compte.
    Pour beaucoup de Musulman, ils voient le prophète de l'islam comme un individu qui n'a jamais fait de mal comme jésus, alors que c’était une personne intelligente et un vrai guerrier conquérant.
    En fait , beaucoup de proclamé musulman sont plus proche de l'idée d'un prophète tel que jésus décris dans la bible que de Mohamed décrit dans le coran et les hadiths.
    C'est ca la réalité.
    l'idée d'un prophète sabre à la main effraie une majorité de musulmans parce qu'il se sont christianisé sans s'en rendre compte et malgré eux.

    Objectivement, il est clair que faire payer par la torture et la mort, un adultère ou l'homosexualité par la mort. c'est réellement trop cher payer pour une histoire de sexe. Il y a quand même plus grave comme faute.
    Dans le cas du célibat , Le Messager d’Allah dit : Les plus vils de vos morts sont les célibataires.
    Pourquoi cet obsession du sexe ?

    Dans le coran il est dit que les gaspilleurs sont les frères du diables. C'est quand même fort comme terme ?
    Pourquoi ne pas tuer ceux qui gaspillent leur argent dans les loisirs, les jeux, le luxe ?

    Posté par Kaffer, vendredi 23 novembre 2012 à 15:53
  • serviteur

    QUE dessobeir aux ordres d ALLAH est la mecrence ALLAH le tres haut dire il n appartient pas a un croyant ou a une croyane une fois q ALLAH ET MESSAGER on decide d une chose d avoir encore le choix dans leurs facon d agir et quiconque dessobeit a ALLAH ET A SON MESSAGER S EST EGARER CERTE D UN EGAREMENT EVIDENT s33 V36 ET QUICONQUE DISCUTE LES VERSET D ALLAH SONT MECREANT

    Posté par NABIL, dimanche 23 décembre 2012 à 23:29
  • Vous confirmez bien ce que savons de vous, vous n'êtes qu'une bande de barbares. Votre soit disant religion de paix et d'amour n'est que haine et soumission. Continuez comme ça, la résistance contre votre secte ne fait qu'amplifier et ce justifier. Allah est le diable, vous finirez en enfer.

    Posté par le mecreant, dimanche 17 février 2013 à 09:08
  • observation

    As salamou aleykum,

    Je m'adresse tout d'abord a toi mon frere, modulateur, créateur de ce site.
    Je ne pretend pas avoir grande science loin de la, né musulman, mon entourage a fait de moi un mécréant, mais je me suis reconverti a l'islam car la premiere fois que j'ai lu le coran ca a touché mon coeur, et je me suis reconnu en tant qu'homme dans ce qui était dit.

    Dieu est juste et dieu est misericordieux, le tout misericordieux, le tres misericordieux.

    Il est dit souvent que le seul pecher que dieu ne pardonne pas est l'association, meme cela je n'y crois pas car ca serai restreindre selon moi sa misericorde, et c'est impossible car on ne peut pas restreindre une chose infinie.

    Un homme peut commettre les pire des atrocités mais s'il demande pardon, d'un pardon sincere dieu ne pourra que l'accepter, et dieu est le seul a pouvoir lire la sincerité dans le coeur d'un homme.

    Il est un grand pecher que de frener ou empecher l'accession a l'islam. et proner la légalité de la lapidation, n'a que seul effet de faire peur au mécréant comme le message de celui qui a choisi comme pseudo mécréant, et je dois t'avouer que je comprend sa position car pour moi ton interpretation de la lapidation ne peut que choquer.

    Vous parler de se soumettre a la loi de dieu et qu'il faut s'y soumettre en tout point, bien sur mais donc si on reprend les 2 exemple que tu as sité, le prophete, que la paix de dieu soi sur lui, n'était pas enclin a répondre à la [G]DEMANDE[/G], de l'homme et de la femme qui [G]SOUHAITAIENT[/G], etre lapidés pour etre purifié de leur peché par la douleur. Diriez vous que le prophète, paix d'Allah sur lui, a eu des instants de mécréance ?

    Le suicide étant interdit en islam, dieu a permis la lapidation comme suicide assisté, pour les personnes qui auraient trop de remors par rapport a un acte qu'il auraient commis. C'est pour cela que le prophète, que la paix de dieu soit sur lui a reproché aux compagnons d'avoir poursuivi l'homme qui avait été suffisamment lapidé, car cet homme soit aurai demandé a etre encore une fois lapidé le lendemain, mais a mon avis ayant assez souffert, il aurait réussi a accepter la possibilité de la misericorde d'Allah dans son coeur, apres avoir été chatié une premiere fois.

    Pour moi la lapidation est donc authorisée a condition qu'elle soit [G]demandée[/G] par le futur lapidé, et non par la personne qui aurai souffert du peché comme le mari trompé. Les mari trompés qui lapident leur femmes pour se venger iront en enfer car d'une il ne sont pas misericordieux avec les leur alors qu'il demande la misericorde de Dieu et de deux, parce qu'il il tuent une musulmane et c'est un grand pecher entre nous.

    Cette vision de la lapidation est pour moi en accord avec la bonté et la misericorde d'Allah, encore une fois , je suis un homme de peu de science, et Allah sait mieux

    Salam

    PS : je serai ravi de discuter avec qui le souhaiterai de ce sujet ou d'un autre, avec toi administrateur du site ou tout autre personne. mon mail : modjo.mokonzi@gmail.com

    Que dieu nous guide

    Posté par jahlove, dimanche 5 janvier 2014 à 21:50

Poster un commentaire











Haut de Page